ARI_0183 (2)

De 506 à 1790, 72 évêques se succédèrent dans la cathèdre d’Agde, les Actes du Concile d’Agde, en 506, notent pour la première fois, le nom et la présence de Sophronius, évêque d’Agde, alors que ses prédécesseurs légendaires Vénuste et Béticus ne figurent sur aucun document d’époque. Il est certain que pendant treize siècles, l’exercice de leur ministère ne s’exerça pas uniquement dans la cathédrale Saint Etienne mais probablement à Saint André.

L’abbé Grasset dans son histoire d’Agde chrétienne note que c’est à compter du IXème siècle que Saint André perd son rôle épiscopal. Par ailleurs, il n’existe pas de preuve documentée de la présence à Agde d’une église Saint Etienne avant la seconde moitié du IXème siècle.


La première cathédrale carolingienne dont il reste peu de vestiges fut édifiée au neuvième siècle en même temps que l’église Sainte Marie de la Cité. Cette église Sainte Marie de la Cité a longtemps posé une énigme aux archéologues agathois (car documentée de 824 au XIVème siècle). Ce n’est que récemment que J.C. Rivière et M. Adgé en ont retrouvé la trace et en donnent tous les détails dans leur ouvrage cité supra.

La cathédrale actuelle risque de surprendre le visiteur averti !

  • Cette cathédrale romane est l’une des rares qui ne soit pas orientée est-ouest. Ayant pris la place de sa devancière, elle a dû s’intégrer dans le parcellaire de la ville orienté N/O – S/E perpendiculaire aux berges d’Hérault qui, pour traverser Agde, coule N/E – S/O.
  • Cette cathédrale romane, au-delà de son transept ne comporte pas d’abside. Les fouilles entreprises par Aris ont bien mis à jour les vestiges de l’abside circulaire de l’église carolingienne du IXème siècle, mais, par respect du parcellaire et de la voie de circulation qui bordait la nouvelle église, cette abside n’a pu trouver sa place dans la construction du XIIème et c’est le transept qui joua le rôle d’abside !
  • Cette cathédrale, de par l’homogénéité de sa construction, a longtemps fait croire qu’elle avait été construite en une seule campagne. Il n’en est rien car si les travaux ont débuté au milieu du XIIème siècle et que l’église a rempli sa fonction de cathédrale à la fin de ce siècle, il est probable que le donjon n’ait pas été terminé avant le XIVème siècle. Texte provenant du site ci-dessous..
  •             http://eglisedagde.net/FR/centre-ville-d-agde/item/71-historique-de-la-cathedrale-saint-etienne-d-agde
  • ARI_0013

    ARI_0017

    ARI_0026

    ARI_0025             Un beau joyau dans le ville d'AGDE

 

ARI_0031Crypte

ARI_0030

ARI_0032

  • la chapelle Notre Dame de Lourdes sert de « narthex » à la cathédrale, elle fut édifiée à partir des vestiges de l’ancien cloître vendu à un promoteur et démoli en 1856.
  • En1871, l’archiprêtre Martin recueillit tous les éléments architecturaux encore disponibles et fit édifier cette chapelle, vouée très tôt à Notre Dame de Lourdes. (rappelons que les apparitions n’ont été officiellement reconnues qu’en 1862).
  • les chapiteaux de l’arc triomphal, en marbre blanc, insolites dans cette église de basalte sont certainement le seul vestige visible de l’église carolingienne.
  • Unique dans la cathédrale, le chapiteau historié situé au croisillon sud, de facture archaïsante datable des débuts de l’art roman représente un quadrupède et un oiseau (aigle et lion ?!). Il aurait pu faire pendant à un chapiteau très endommagé, découvert lors des fouilles, qui aurait représenté les deux autres symboles du tétramorphe évangélique.
  • le retable, en calcaire de Pernes les Fontaines (Comtat Vénaissin) et marbres de Carrare,  les colonnes et les moulures des niches sont en marbre rouge de Caunes Minervois. Il était primitivement appuyé contre le mur sud de la cathédrale et fut transporté à l’emplacement actuel par l’archiprêtre Beauguil à la fin du XIXème siècle.

 

ARI_0042Les tableaux dont, entre autres chefs d’œuvre, celui du retable copie de la lapidation de St Etienne par Lebrun dont l’original est à N.D. de Paris et la Vierge avec Jésus et Jean Baptiste copie de Raphaël.

 

ARI_0035L’orgue installé sur la tribune, construite fin XIXème, aurait été commandé à Th. Puget pour la salle de musique du Château Laurens (probablement une légende car elle ne correspond ni au style décoratif, ni à l'aménagement intérieur du salon de musique du château Laurens !) plus certainement, il a  été offert par Emmanuel Laurens à la cathédrale.

 

ARI_0037

 

ARI_0047Les vitraux datent du XIXème , celui représentant les trois martyrs agathois: Florence, Tibère et Modeste est signé du montpelliérain Brunet.

 

ARI_0049

ARI_0184Maintenant nous allons arpenter dans les ruelles d'Agde, après avoir admirer le fleuve.

DSCN2236 (2)

ARI_0010

ARI_0009

ARI_0007

ARI_0011J'ai passé toutes mes vacances d'été, dans l'une des maisons de l'autre côté du fleuve, ah que de souvenirs merveilleux

ARI_0056Façades en trompe l'oeil ... Magnifiques !

ARI_0055La ville d'Agde surnommée la perle noire de la Méditerrannée, dû à ses monuments construit en pierre basaltique, fondée au VIe siècle avant JC. Elle a été dès l'an 500 et jusqu'à la révolution, le siège d'un évéché.

Ville portuaire depuis l'antiquité, favorisée vers la fin du XVIIe par l'ouverture du canal du Midi, (Pierre Paul Riquet),

Agde tira longtemps l'essentiel de ses revenus, du commerce maritime et de la pêche.

La ville a subi le déclin de son port sur l'Hérault, à cinq kilomètres de la mer, surclassée par celui de Sète dès l'arrivée dès navires à vapeur.

 

ARI_0005 (2)

ARI_0067

ARI_0071

ARI_0072

ARI_0074

ARI_0084

ARI_0095Agde et ses ruelles, très calme en ce moment ... et oui c'est l'hiver !! mais cest une ville qui bouge beaucoup.

ARI_0110 (2)

ARI_0117

ARI_0112 (2)

ARI_0114

ARI_0124 (2)

ARI_0138 (2)

ARI_0151

ARI_0153

ARI_0157

ARI_0158

ARI_0165

ARI_0164

ARI_0172Nous sommes sur les quais !! et de l'autre côté du fleuve, nous voyons la Tamarissière, un lieu que j'aime car j'y ai plein de souvenirs d'enfance ...

ARI_0175

ARI_0176C'est tout pour ajourd'hui, j'ai passé une belle journée avec Suta, petit retour à mes souvenirs d'enfance, c'est marrant ...

Je vous souhaite une magnifique journée, bientôt, je vous montrerais mes photos de la tamarissière, car ce n'est qu'un extrait de notre ballade hi hi

Prenez soin de vous !

Merci à vous qui me suivez.

Danielle